A Propos

LE SÉMINAIRE ``BUILDING AFRICAN FINANCIAL MARKETS``
Le séminaire BAFM est un programme de renforcement des capacités initié par l’ “African Securities Exchanges Association” (ASEA) conçu pour promouvoir la croissance des marchés financiers africains et une opportunité de renforcer la capacité des bourses africaines à être compétitives à l'échelle mondiale.
Le 10ème Séminaire BAFM aura lieu à Douala, les 1er & 2 juin 2022 sous le thème : « Optimisation de la Régulation comme Levier de Développement des Marchés Financiers Africains ». La régulation des marchés financiers est considérée comme un ensemble de règles, de pratiques et de supervisions des activités financières dont les objectifs prioritaires sont le bon fonctionnement du marché (transparence et intégrité), la protection des investisseurs et la stabilité du système financier.
Le thème de cette édition traitera des questions relatives au cadre réglementaire utile pour améliorer les pratiques de tous les acteurs du marché financier africain (régulateurs, bourses, dépositaires centraux, courtiers, émetteurs, investisseurs).
L'AFRICAN SECURITIES EXCHANGES ASSOCIATION
L’ASEA a été créée en 1993 avec la Bourse de Nairobi comme membre fondateur, suivie de la Bourse de Maurice, de la Bourse de l'Ouganda et de la Bourse de Dar-es-Salam. Actuellement, l'association est représentée par 25 bourses desservant 37 pays africains.
L’ « African Securities Exchanges Association » est la première association de bourses de valeurs en Afrique, qui s'est réunie dans le but de développer les bourses membres, de promouvoir les activités du marché des capitaux et de fournir une plate-forme de réseautage.

LE COMITÉ EXECUTIF

L'Association depuis 1993, travaille en étroite collaboration avec les bourses membres pour libérer le potentiel des marchés de capitaux africains et des économies africaines de la manière suivante :

Renforcer la visibilité des membres ASEA au niveau international en vue d'attirer des flux de capitaux vers les marchés de capitaux africains

Fournir un portail d'informations faisant autorité sur les marchés publics africains et fournir des statistiques et des informations agrégées sur les bourses africaines

Être une puissante voix de lobbying et de plaidoyer pour les échanges de membres

Promouvoir le développement du marché parmi les bourses membres

Promouvoir le renforcement des capacités et la formation pour les échanges de membres

Initier des Alliances Stratégiques au nom des Bourses Membres

BOURSE DES VALEURS MOBILIÈRES DE L'AFRIQUE CENTRALE
La BVMAC unifiée est née de la fusion absorption de la Douala Stock Exchange-DSX (Bourse du Cameroun et membre de l’ASEA depuis 2009) par la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC) le 4 juillet 2019.
La BVMAC est une place boursière commune aux six (6) pays de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) représentée par le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la république Centrafricaine et le Tchad.
La création de la BVMAC a été une étape capitale vers la matérialisation du potentiel économique de l’Afrique centrale, en fournissant aux entreprises locales et aux États l’accès à des nouveaux modes de financements. De même, les investisseurs institutionnels et les épargnants individuels peuvent y diversifier leurs placements.

La gestion du marché financier de l’Afrique Centrale par :

  • l’admission de nouveaux titres à la cote de la Bourse ;
  • l’organisation des échanges et la cotation des titres dans les meilleures conditions d’égalité, de sécurité et de transparence ;
  • la diffusion des informations boursières ;
  • la promotion et le développement du marché boursier.
  • être la force qui entraine un changement profond des mentalités en matière de culture financière pour inscrire l’épargne boursière dans les habitudes des épargnants et ancrer le financement boursier dans la culture managériale des entreprises en activité dans l’Afrique Centrale ;
  • constituer un dispositif essentiel dans le système financier de la CEMAC ;
  • participer à la diffusion la plus large de la culture de transparence et de bonne gouvernance dans les entreprises ;
  • participer au rayonnement économique et financier de la CEMAC.
  • un cadre législatif et réglementaire moderne et conforme aux standards internationaux ;
  • une technologie de négociation avancée garantissant performance et sécurité ;
  • un système de règlement livraison fiable répondant aux normes internationales avec dénouement J+3.

La Bourse se situe au cœur du marché financier où :

  • des sociétés de bourse soumises à agrément assurent en exclusivité la négociation des valeurs cotées à la Bourse ;
  • la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale, le régulateur, veille à la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières et au bon fonctionnement des marchés de la Bourse ;
  • la Banque des Etats de L’Afrique Centrale assure le règlement des espèces et la livraison des titres.

La cote de la Bourse est réservée à la négociation des titres qui répondent aux conditions d’admission prévues par la réglementation. Elle comprend les marchés suivants :

  • le marché des Actions (compartiments A et B) ;
  • le marché Obligataire est réservé pour la négociation des titres de créance.

Aux investisseurs et épargnants :

  • des placements liquides et rémunérateurs surtout sur le long terme ;
  • une évaluation permanente de son patrimoine ;
  • le statut d’actionnaire et copropriétaire de sociétés de renommée.

 Aux entreprises :

  • des levées de capitaux à moindre coût, directement auprès des investisseurs ;
  • le renforcement de la notoriété et de l’image de marque de l’entreprise.
  • les avantages fiscaux pendant les années qui suivent l’introduction en Bourse ;
  • la pérennisation des activités de l’entreprise par la facilitation de la transmission du patrimoine.
Ads
Event Search

You should choose a search result page. You can choose the page from the Theme Options > Events > Event Search Results Page option.

Latest Posts